Connaître la voyance

L’existence de la voyance semble aujourd’hui admise par tous. Pourtant, les techniques et procédés qu’elle emploie demeurent un mystère pour le grand nombre.

Le paradoxe de la voyance

L’idée de voyance, c’est précisément de voir plus loin. Cela consisterait en la transmission d’une force spirituelle mystique qui nous permettrait de :

  • deviner
  • anticiper
  • déceler l’avenir caché

En outre, l’opinion commune ne semble pas prendre au sérieux la voyance bien qu’elle n’en ait que très peu de connaissances.

Si ce n’est les horoscopes quotidiens proposés par tous les quotidiens, auxquels se référent plus ou moins certains lecteurs.

Les horoscopes quotidiens

A cet égard, la voyance constitue aujourd’hui un paradoxe qu’il s’agit de percer à jour par des considérations historiques et conceptuelles.

Les prémices de la voyance en antiquité

Pendant l’antiquité, les peuples grecs croyaient en des oracles susceptibles de les guider. Ils accordaient une importance inconditionnelle à la célébration des Dieux.

Mais, la consultation des oracles était d’autant plus nécessaire dans les moments décisifs. Cela s’explique par le concept grec du kairos, le kairos consistait à saisir le moment opportun.

Or, pour être l’homme du kairos, il fallait recevoir l’appui des oracles. Pour les peuples grecs, nul ne remporte une bataille sans le soutien des Dieux.

Nous savons que l’oracle de Delphes, cité à plusieurs reprises dans les épopées d’Homère, L’Iliade et l’odyssée, se retirait secrètement dans une grotte.

Voyons voir, à présent, quelles sont précisément les méthodes employées par les voyants.

La voyance et la mantique

Dans son De divinatione, Cicéron, philosophe et grand orateur latin opère une distinction entre voyance et mantique.

Toutes deux sont des techniques de spéculation. Mais la première est possible par l’élévation des capacités humaines naturelles comme l’intuition.

L’autre est une maîtrise des techniques d’induction, ce qui veut dire au moins qu’elle se fonde sur une certaine logique.

La mantique est dénoncée avec force par toutes les religions monothéistes, et en particulier par la Bible hébraïque.

Elle interdit tout recours à la voyance qui vue comme une superstition des charmeurs et des sorciers maléfiques.

Quant à la logique intuitive, elle semble plus répandue et utilise comme supports les cartes ou la boule de cristal.

Le voyant est en effet à distinguer du medium qui aurait des capacités extraordinaires, hors du commun insufflées par une source inconnue.

Un art divinatoire répandu : La cartomancie

La cartomancie est la technique de voyance la plus répandue en Occident. Si la voyance remonte à l’Antiquité, la cartomancie est toute récente.

La cartomancie

Elle s’est de surcroît surtout développée durant le XIX ème siècle. Généralement, le consultant vient trouver le spécialiste de la cartomancie.

Ce dernier dispose les cartes, côté apparent, dans un certain ordre. Elles sont ensuite analysées pour, le plus souvent, déterminer l’avenir proche ou lointain du consultant.

En effet, les couleurs et symboles des cartes sont importants, pour exemple, le trèfle renvoie à l’argent.

L’astrologie : Science ou pseudo-science ?

Comme son nom le suppose, l’astrologie se fonde sur l’étude des astres. Elle se réclame d’une logique scientifique et naturelle.

La prétention astrologique ne peut être prise à la légère, car elle ne se revendique pas de quelque croyance infondée mais bien de la science.

L’astrologie établir quatre cycles principaux qui permettent de prédire les actions humaines : la première concerne la rotation de la terre sur elle-même, la seconde le cycle soli-lunaire à l’égard du mois, l’année et la rotation de la terre autour du Soleil.

Puis, le cycle de la précession des équinoxes d’une durée d’environ 26 000 années. Il faut dire que la question de l’astrologie a été, au cours du XVI ème siècle, sujette à nombre de divergences. Johannes Kepler, astronome célèbre, soutient l’idée que la bonne astrologie peut servir à l’astronomie.

Bien que les scientifiques d’aujourd’hui rejettent radicalement l’astrologie, il est indéniable qu’elle ait parfois été écartée arbitrairement.

Aujourd’hui, l’astrologie prend la forme de l’horoscope dans les journaux quotidiens, certaines personnes s’y réfèrent et semblent soutenir leur véracité.

Leave a Reply